Une formation pour vous apprendre à travailler différemment

Professer une discipline, une matière, transmettre du savoir, mais aussi animer, toucher l’âme.

Un élève, un étudiant… un apprenant de façon générale réagit et est régi par son système émotionnel propre. L’impact du “Professanimateur” est donc primordial, voire fondamental dans la construction mentale de l’apprenant.

“Si les gens ne croient pas pouvoir obtenir les résultats qu’ils désirent pas leurs actes, ils n’ont aucune raison d’agir ni de s’affronter face aux difficultés”, Albert Bandura.

Ce à quoi une autre citation peut répondre :

“Vous êtes beaucoup plus performant que vous ne croyez, apprenez à mobiliser vos ressources, et mettez ce que vous savez au service de ce que vous voulez !”, Anne-Gaelle Duvochel, conteuse.

Les questions capitales

Entre les grands penseurs de l’antiquité, et les pédagogues d’aujourd’hui, Christophe Gatesoupe établit des liens et fait des  rapprochements. Il s’emploie à tisser une pédagogie originale et permet aux professeurs, enseignants, formateurs, animateurs et éducateurs de trouver de nouvelles stratégies d’apprentissage.

Loin d’être une utopie, sa vision de l’apprentissage à travers la cognition, l’amène à se définir comme “Professanimateur”.

Notre Histoire personnelle nous lie les uns aux autres. Chacun, individuellement est rattaché à sa propre histoire.

Comment comprendre?

Comment mieux apprendre?

Comment mieux mémoriser?

Comment donner l'envie d'avoir envie?

Comment être épanoui dans son travail?

Notre société est en souffrance

Mais qui est notre société …?

C’est moi, c’est vous, c’est nous… cette souffrance collective se traduit aujourd’hui par une demande de plus forte solidarité, par du lien social qui soit authentique.

Et nos jeunes, nos enfants, nos adolescents au milieu de ce remue ménage ? Qu’en est-il ? Quel est leur état d’esprit lorsqu’ils se rendent à l’école ?

Pourquoi se lever tôt, passer beaucoup de temps dans les transports ? Pourquoi se donner du mal ? Pour quelles raisons  aller en classe? A quoi bon ? En effet, la télé, les réseaux sociaux témoignent d’une ambiance plutôt moribonde, pointent du doigt les emplois se raréfiant, et que de toute façon, même avec un travail, le salaire sera bas. Et de surcroît les personnes sont de plus en plus surqualifiées …

Il faut en effet remédier à cette vision négative de l’avenir

Il est nécessaire de redonner du sens à des paroles d’un St Exupéry:

” Fais de ta vie un rêve et de ce rêve une réalité”…

Le socle de l’école est parsemé d’enseignants de bonne volonté qui souhaitent transmettre des valeurs positives et des connaissances solides à leurs élèves.

Les parents sont souvent aussi de bonne volonté et souhaitent la réussite de leur enfant.

En fait, le terrain est bon, il faut juste ouvrir de nouvelles portes, explorer de nouvelles pistes… Notre société est en demande, nous vivons une sorte de transition, entre une société où les normes du passé sont confrontation parfois violente avec les modes de vie accélérés en partie avec l’explosion de l’internet.

En prenant un peu de hauteur, comme un observateur juché en haut d’une colline, ou d’une montagne, on se rend compte que les Sciences-Cognitives sont au cœur de notre vie quotidienne.

Apprendre, nous aide à mieux nous comprendre, à trouver les réponses les plus pertinentes possibles pour réagir à notre environnement le plus proche.

Ainsi, les connaissances se croisent, s’interpellent, se contredisent parfois, mais elles permettent à chacun d’avancer et de trouver sa place.

“Qui ne tente rien n’a rien” , ” de toute situation désespérée naît un jour ou l’autre  une réponse permettant d’évoluer positivement”…

De ce fait, introduire les sciences-cognitives relayées par le professanimateur au sein de l’école prend tout son sens.

Un des exemples d’expériences vécues qui m’a permis d’aboutir à la construction de ce programme:

Alors que j’étais enseignant à l’EPM ( Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs) de Lavaur, j’avais institué une sorte de rituel; celui de faire participer mes élèves aux vers du Misanthrope que j’essayais d’apprendre par cœur. A la fin des cours de mathématiques, mes élèves lisaient à voix haute, parfois de mémoire ces quelques vers de l’acte1 scène1, dialogue entre Alceste et Philinte.
J’admirais leur façon rapide de se mettre dans la peau des personnages et surtout de comprendre le sens et les finesses du texte… 

Un jour, alors qu’une délégation de l’Université Paul Sabatier diligentée par le proviseur se trouvait en contre-bas des cellules des élèves en détention, l’un d’entre eux se mit aux barreaux..et Oh surprise !…au lieu de crier des insanités et des insultes, celui-ci se mit à déclamer le début du dialogue  de Molière… 

La petite troupe universitaire s’étant arrêté  fut extrêmement surprise par cet accueil pour le moins inattendu. 
N’était-ce pas en effet la meilleure démonstration des bien-faits d’introduire dans un cours “classique” une autre discipline ?

Du Molière dans un cours de mathématiques…

A très bientôt cher visiteur !

A qui s'adresse la formation?

La formation s’adresse à toute personne voulant intégrer la performance cognitive dans son environnement. Nous vous apprendrons comment y parvenir, en fonction de votre structure et de vos attentes.

Structures dans lesquelles nous intervenons

La formation de professanimateur est destinée aux enseignants volontaires, ou, par exemple aussi aux personnels surveillants. Cette formation peut aussi intéresser les personnels non enseignants.
Le but de cette formation est de donner aux enseignants les connaissances de base des sciences cognitives; il va de soi que le professanimateur n'est pas un spécialiste de chaque discipline constituant les sciences cognitives.
L'idée est de permettre au professanimateur d'être autonome et de s'ouvrir à la richesse des six disciplines (anthropologie, linguistique, neurosciences, intelligence artificielle, philosophie et psychologie).
Ces disciplines doivent permettre au professanimateur de pouvoir lever les difficultés des élèves, et de leur permettre de reprendre un «souffle scolaire».
Un des autres buts de la formation est de permettre aux enseignants de retrouver ou de consolider la motivation, de re-donner du sens à son métier, de modifier aussi certaines représentations sur des schémas pédagogiques, et sur les élèves.
Cette formation par son originalité pluridisciplinaire, doit permettre à l'enseignant de mobiliser et d'exploiter de nouvelles ressources intellectuelles.
Dans cette classe «Optimisation de la Performance Cognitive» , l'enseignant sera à même d'affiner, d'expérimenter sereinement sa pédagogie dans le respect des textes officiels du ministère de l'éducation nationale.
Cette formation est un véritable atout pour les futurs enseignants (étudiants en fin de parcours et/ou stagiaires). Ils découvrent en effet une autre approche de l'apprenant, une autre démarche pédagogique venant compléter son cursus à l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education), anciennement IUFM. Son cursus universitaire sera aussi enrichi de connaissances mais aussi plus ouvert sur la démarche pédagogique.
Le professanimateur pourra intervenir dans ces structures auprès des personnels, des cadres ou des employés sur proposition du directeur de l'établissement.
Grâce aux sciences cognitives, le formateur permet aux participants de retrouver un véritable équilibre professionnel, de valoriser son moi, de retrouver confiance en soi, d'affirmer son identité au sein du groupe, de se sentir plus efficace et plus utile dans les tâches qui lui sont assignées.
Il est possible que des personnes ayant participé à ces formations, éprouvent le désir de devenir à leur tour professanimateur. Dans ce cas une formation spécifique (qui s'apparente à celle destinée aux enseignants), pourra être mise en place avec l'accord du directeur.

Structures dans lesquelles nous intervenons

1. Pour quel public?

La formation de professanimateur est destinée aux enseignants volontaires, ou, par exemple aussi aux personnels surveillants. Cette formation peut aussi intéresser les personnels non enseignants.

2. But de la formation

Le but de cette formation est de donner aux enseignants les connaissances de base des sciences cognitives; il va de soi que le professanimateur n’est pas un spécialiste de chaque discipline constituant les sciences cognitives.
L’idée est de permettre au professanimateur d’être autonome et de s’ouvrir à la richesse des six disciplines (anthropologie, linguistique, neurosciences, intelligence artificielle, philosophie et psychologie).
Ces disciplines doivent permettre au professanimateur de pouvoir lever les difficultés des élèves, et de leur permettre de reprendre un «souffle scolaire».
Un des autres buts de la formation est de permettre aux enseignants de retrouver ou de consolider la motivation, de re-donner du sens à son métier, de modifier aussi certaines représentations sur des schémas pédagogiques, et sur les élèves.
Cette formation par son originalité pluridisciplinaire, doit permettre à l’enseignant de mobiliser et d’exploiter de nouvelles ressources intellectuelles.

3. Le Professanimateur dans l'établissement

Dans cette classe «Optimisation de la Performance Cognitive» , l’enseignant sera à même d’affiner, d’expérimenter sereinement sa pédagogie dans le respect des textes officiels du ministère de l’éducation nationale.
Cette formation est un véritable atout pour les futurs enseignants (étudiants en fin de parcours et/ou stagiaires). Ils découvrent en effet une autre approche de l’apprenant, une autre démarche pédagogique venant compléter son cursus à l’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education), anciennement IUFM. Son cursus universitaire sera aussi enrichi de connaissances mais aussi plus ouvert sur la démarche pédagogique.

1. Pour quel public?

Le professanimateur pourra intervenir dans ces structures auprès des personnels, des cadres ou des employés sur proposition du directeur de l’établissement.

2. But de la formation

Grâce aux sciences cognitives, le formateur permet aux participants de retrouver un véritable équilibre professionnel, de valoriser son moi, de retrouver confiance en soi, d’affirmer son identité au sein du groupe, de se sentir plus efficace et plus utile dans les tâches qui lui sont assignées.

3. Le Professanimateur dans l'établissement

Il est possible que des personnes ayant participé à ces formations, éprouvent le désir de devenir à leur tour professanimateur. Dans ce cas une formation spécifique (qui s’apparente à celle destinée aux enseignants), pourra être mise en place avec l’accord du directeur.

Le formateur

Christophe Gatesoupe,

spécialiste des processus cognitifs,

met ses compétences, son expérience et ses connaissances au service d’organismes de formation (CFA, Collèges et Lycées, Universités, Grandes Ecoles, Ecoles de commerce…), mais également de toute structure souhaitant intégrer des formations en Performance Cognitive.

Le formateur

Christophe Gatesoupe,

spécialiste des processus cognitifs,

met ses compétences, son expérience et ses connaissances au service d’organismes de formation (CFA, Collèges et Lycées, Universités, Grandes Ecoles, Ecoles de commerce…), mais également de toute structure souhaitant intégrer des formations en Performance Cognitive.

Aller à la barre d’outils